L'univers du golf

En France, le golf a démarré en 1850 par l’ouverture d’un club « anglais » à Pau. Le golf reste confidentiel pendant plus d’un siècle ; en 1980 le nombre de licenciés est de 39 000.
Jusqu’en 1985, le nombre de parcours est resté faible, autour d’une centaine, puis de cette date à 1995 le nombre de golfs a été multiplié par 4 pour atteindre 490 parcours pour 228 000 licenciés.

Après cette importante progression de structures, le nombre de licenciés a augmenté de façon conséquente (environ + 10 000 joueurs supplémentaires par an) :

1990 160 000 licensiés
1995 228 000 licensiés
2000 277 000 licensiés
2005 360 000 licensiés
2007 380 000 licensiés

En comparaison avec les autres sports, le golf est le 7ème sport français, loin derrière le football et le tennis. Le golf devrait prochainement dépassé la pétanque (6ème) et peut être le basket (5ème). Il devance d’assez loin le handball, le rugby, le cyclisme ou la natation.

Le nombre de licenciés ne reflètent qu’imparfaitement l’évolution du golf : en effet il est souvent considéré aussi par une partie de la population comme un loisir, au même titre que la randonnée ou le VTT. De fait, certains joueurs ne sont pas licenciés dans un club et donc pas référencés dans les statistiques nationales, la Fédération Française de Golf estime à plus de 100 000 ce nombre de joueur occasionnel.

Les parcours de golf en France

Les parcours de golf en France d’au moins 9 trous (structure minimum homologable pour l’organisation de compétitions) sont un peu plus de 550.
[ lire la suite ]

L’évolution des structures est relativement faible depuis 1995 : 60 créations seulement, notamment parce que le territoire français est bien recouvert, les créations se sont concentrées autour des grandes agglomérations, périphérie de la région parisienne principalement et les zones frontalières (Alsace, Nord, Haute-Savoie ,..) et les zones touristiques (Côte d’Azur, Normandie).
Cette géographie des créations s’expliquent entre autre par le fait que le golf français est l’un des moins chers du monde, tant en droit de jeu annuel qu’en droit de jeu à la journée (green fee). Il est donc recherché par la clientèle étrangère de proximité : anglaise, belge, hollandaise, luxembourgeoise, allemande, suisse et même italienne.

Variétés des structures golfiques :

A l’instar de l’hôtellerie, les structures de golf sont très variés, tant au niveau «standing» qu’au niveau de leur gestion. Certains appartiennent à des chaines golfiques (ex. Blue Green), d’autres sont franchisés (ex. Golfy).
[ lire la suite ]

D’autres sont intégrés dans des complexes de loisirs (Disneyland, Center Parc, Club Med), d’autres dans des complexes immobiliers (Pierres et Vacances, Latitudes), d’autres appartiennent à des organismes publics (Communes, Syndicats de communes, Conseil Général) et sont gérés par l’administration, ou par une association sportive ou une association de membres.
D’autres encore, la première génération, celle qui a donné l’image élitiste, sont des golfs fermés, financés, gérés et surtout réservés à leurs actionnaires. Enfin, il existe aussi un nombre important de golfs dit commerciaux, ceux-ci sont souvent des golfs à capitaux privés pour qui les golfeurs sont des clients qui payent un droit de jeu temporaire (journée, année…) pour l’utilisation de la structure.

Profil des golfeurs :

En France, 64% sont des hommes, les femmes représentent 27% et les moins de 18 ans 9%. L’âge moyen du pratiquant est de 47 ans. Souvent « ancien sportif », passé par un sport collectif de 15 à 30 ans, puis le tennis, le VTT, ou le Trial de 30 à 40 ans, il retrouve dans le golf, un sport où le physique est soumis à moins rude épreuve, les bobos articulaires de la quarantaine sont protégés. La marche est souvent conseillée pour les problèmes cardiaques.
[ lire la suite ]

Compétiteur dans l’âme, il retrouve un sport technique où il peut progresser pendant de nombreuses années.
Autre avantage : la pratique et les systèmes de calculs des points (handicap) permettent de jouer avec tout le monde quelle que soit l’âge, le sexe ou le niveau de jeu, il peut donc se pratiquer en famille.
De même, peu importe le nombre de joueurs : une partie peut être faite seul, à deux, trois, quatre joueurs voire plus dans certains cas.
Bien que souvent attaché à son club, où il retrouve une famille et des amis, le golfeur aime aussi découvrir d’autres parcours, car un attrait particulier du golf est qu’il se pratique sur des terrains, des paysages, des climats extrêmement variés : aucun trou de golf dans le monde n’est identique.
Outre l’aspect touristique et la découverte d’une nature différente qui sont souvent des choix prioritaires pour le golfeur, il faut à chaque coup, analyser l’architecture du trou, obstacles, pentes, qualité des gazons ou du sable, dessin du green et les conditions climatiques, vent, humidité, altitude. Les golfeurs deviennent donc des joueurs « itinérants » pour leurs vacances, leurs week-ends, mais aussi dans leur travail par le choix de lieu de séminaires, d’invitations commerciales ou de marketing et sponsoring.

La population des golfeurs français est composée de 45 % d’inactifs et de 35 % de CSP+.
La démocratisation du golf depuis une dizaine d’années, les actions de communication de la Fédération Française de Golf vis-à-vis des jeunes et des femmes, la médiatisation de plus en plus importante des grandes compétitions notamment à la télévision, et enfin les 35 heures qui ont développés les loisirs de proximité, commencent à créer de nombreux golfeurs plus jeunes et dans une tranche socio-professionnelle intermédiaire.

DANS LE MONDE

Les origines du golf sont toujours un mystère, comme tous les sports anciens, plusieurs jeux du moyen âge pourraient en être les précurseurs.
Il est certain que ceux sont les Anglo-Saxons qui l’ont développé, réglementé et démocratisé.

Aujourd’hui, le golf dans le monde est le premier sport individuel en nombre de licenciés (60 millions), avec des pays leader comme les USA (15% de la population), le Japon (12%), le Canada, l’Australie, la Nouvelle Zélande (entre 5 et 10%).

En Europe, le Royaume Unie est largement en tête devant la Suède, le Danemark, les Pays Bas. La France est en retard avec seulement 0,6% (378 000 golfeurs) au même niveau que l’Allemagne, la Suisse et la Belgique.